Il tuo browser non supporta JavaScript!

Les «bornes éternelles des pères» (Pr 22, 28). Réflexions sur le processus d’autodéfinition du christianisme. I. La séparation d’avec la synagogue

digital Les «bornes éternelles des pères» (Pr 22, 28). Réflexions sur le processus d’autodéfinition du christianisme. I. La séparation d’avec la synagogue
Articolo
rivista AEVUM ANTIQUUM
fascicolo AEVUM ANTIQUUM - 2006 - 6
titolo Les «bornes éternelles des pères» (Pr 22, 28). Réflexions sur le processus d’autodéfinition du christianisme. I. La séparation d’avec la synagogue
autore
editore Vita e Pensiero
formato Articolo | Pdf
online da 06-2006
issn 1121-8932 (stampa) | 1827-7861 (digitale)
€ 6,00

Ebook in formato Pdf leggibile su questi device:

"Cet article met en évidence les marques de la séparation, réelles ou voulues, de la «grande» Église d'un part avec la «synagogue» (c'est-à-dire le courant dominant du judaïsme au IIe siècle), et d'autre part avec les «hérésies», au premier rang desquelles figure le gnosticisme, en insistant sur le problème des «frontières», point aussi nettement marquées qu'auraient voulu le faire croire ceux des «Pères» qui ont fondé l'identité de l'Église – un des critères de l'identité «chrétienne» étant présisément le salut." Parole chiave: christianisme antique, Église primitive, frontières idéologiques, synagogue, hérésies, salut